Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A la découverte de la place de la physiothérapie à Hong-Kong par 4 étudiantes de HESAV

04 Jul

Day 4 & 5

Publié par Audrey Anaëlle Jenna Lauriane

Day 4 & 5

Ces deux jours, nous nous retrouvons par binômes pour des visites de cliniques de réadaptation.

La première était la clinique privée de la PolyU où nous avons été marquée par le nombre impressionnant de machines utilisées : laser, échographie diagnostique, machine d'éléctromagnétisme, tractions mécaniques, machine de cryothérapie, etc. Les physios ont un emploi du temps particulier : souvent plusieurs patients en même temps, durée de séance variable. Leur approche privilégie donc les exercices et les machines plutôt que la thérapie manuelle par manque de temps.

Day 4 & 5

La deuxième était une clinique privée sportive située dans le quartier central de Hong-Kong. Nous avons suivi une physiothérapeute ayant également une formation en médecine chinoise, ce qui nous a permis de découvrir les ventouses traditionnelles chinoises ("cup") et l'acupuncture traditionnelle utilisant les méridiens. Leur organisation était différente, les physios n'ont qu'un seul patient à la fois et la séance dure 40 min.

Day 4 & 5

Jeudi après-midi, nous avons pu découvrir le tai-chi au travers d'une présentation pratique et théorique. Nous avons pu constater qu'il permet de travailler l'équilibre, la force, la coordination et les fonctions cognitives. Pour les patients les plus faibles ou par exemple paraplégiques, le tai-chi peut être adapté avec du "sitting tai-chi".

Quant à vendredi après-midi, Sandra Panchard a tout d'abord présenté le système suisse de physiothérapie aux professeurs et étudiants en master. Ce fut un moment de partage dans lequel nous avons pu comparer nos deux modèles éducatifs. Après quoi, nous avons abordé le vieillissement de la population, ses enjeux et plus particulièrement la gestion des douleurs musculo-squelettiques.

Day 4 & 5
Commenter cet article

À propos

A la découverte de la place de la physiothérapie à Hong-Kong par 4 étudiantes de HESAV